mono hito koto logo
Le hasard spatial
913
post-template-default,single,single-post,postid-913,single-format-standard,theme-stockholm,qode-social-login-1.1.3,qode-restaurant-1.1.1,stockholm-core-1.1,woocommerce-no-js,select-theme-ver-5.1.8,ajax_fade,page_not_loaded,side_area_over_content,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Le hasard spatial

Beaux, élégants, esthétiques, certains Salons français comme Première Vision ou la Biennale des Antiquaires font parler d’eux pour la recherche et la sophistication de leurs espaces. Quels sont les points communs, les grandes règles qui régissent la conception des espaces de Salons et que l’on pourrait qualifier de principes esthétiques spatiaux ? Comment l’esthétique spatiale du Salon peut-elle répondre aux enjeux des Salons et leur transformation ? Une réflexion autour de la sérendipité et de l’esthétique du hasard heureux qui semble être une réponse au besoin des visiteurs et professionnels toujours à la recherche du coup de cœur inspirationnel.

On observe un réel besoin de découverte, de surprise du côté des professionnels pour ouvrir leur point de vue et créer de nouvelles connexions business.

 

La majorité de l’espace du salon construit dans son esthétique classique, ordonnée et même répétée d’année en année, amoindrit finalement les opportunités de surprise et, quand elle est trop rigide, ternit même la visibilité des marques en leur imposant sa rigueur et son styleLa dimension de surprise est alors très réduite, les professionnels préparant à l’avance les stands qu’ils veulent visiter et ne se laissant pas aller à l’“errance”. 

Qu’est-ce que l’errance spatiale ? Comment construire une telle esthétique ? 

Lire l’article complet sur L’innovatoire

 

No Comments

Post a Comment